Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Cameline
  • Le blog de Cameline
  • : Un blog sur les femmes et la féminité, sur leur beauté et leur histoire .... Un blog aux petits soins pour la peau, aux petits soins pour soi.
  • Contact

Rechercher

Retrouvez cameline surHellocoton

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Les blogs 2016 qui inspirent les femmes actives
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 13:09

La baigneuse, Ingres, 1808

"La peau est non seulement l'enveloppe de l'organisme, elle en est aussi le miroir et le résumé." Jean-Paul Escande

 

La peau est un organe à part entière. Organe sensible, elle recouvre tout le corps et reflète nos états d'âme et nos petits maux.
Enveloppe du corps, elle contient et protège notre organisme. Cependant elle ne peut être considérée uniquement comme un sac ou une barrière défensive.
Tout à la fois elle contient l'individu et lui permet d'entrer en contact avec l'extérieur. Elle définit la frontière entre le dedans et le dehors.
"La peau est le produit d'une alchimie entre des milliards de cellules qui tissent un espace commun entre l'intériorité, entre moi et le monde." Danièle Pomey-Rey

 

 

La peau est la première défense du corps contre les agressions extérieures et en protège les organes et les tissus. Elle est souvent la première à réagir.
Solide, elle est résistante et nous protège des agressions extérieures, tant que celles-ci ne sont pas trop importantes et que le corps dispose d'une bonne santé. La peau est alors capable de s'auto-réparer.
Mais elle est aussi fragile, et elle est malgré tout sensible à ces agressions extérieures qui la rendent vulnérable.

 

"Le cutané peut être défini comme l'appareil le plus intérieur, dans la mesure où il participe de tous : tous retentissent sur lui et inversement." François Dagognet
La peau traduit les secousses de ce qu'elle entoure et recouvre. C'est l'être tout entier qui s'y inscrit.
Elle réagit à notre état de santé, qu'elle reflète, ainsi qu'à notre équilibre hormonal.
Les neurobiologistes la considèrent comme un "cerveau périphérique". En effet, à l'état embryonnaire, la peau et le système nerveux ne forment qu'un seul et même tissu qui, à la troisième semaine du développement foetal, va se modifier et constituer une couche interne, le cerveau et les nerfs, et une couche externe, la peau.
Mais plus encore qu'un "cerveau périphérique", la peau est un "prolongement du psychisme dans l'ordre de la matière" (D. Pomey-Rey). Ainsi, un conflit ou un choc peut déclencher un eczéma ou une chute de cheveux.
"Le système nerveux traduit stress, émotions et pensées en langage biochimique au niveau cutané. On appelle au secours avec la peau quand on n'a pas assez de mots pour le dire." Danièle Pomey-Rey

 

Frontière, elle s'expose aux regards des autres.
Et dans notre société qui accorde une place déterminante au visuel, la peau représente un élément de reconnaissance et d'identification, au-délà d'un simple instrument de séduction.

 

Références :
"La peau découverte", de François Dagognet.
"Bien dans sa peau, bien dans sa tête", de Danièle Pomey-Rey.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires