Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Cameline
  • Le blog de Cameline
  • : Un blog sur les femmes et la féminité, sur leur beauté et leur histoire .... Un blog aux petits soins pour la peau, aux petits soins pour soi.
  • Contact

Rechercher

Retrouvez cameline surHellocoton

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Les blogs 2016 qui inspirent les femmes actives
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 11:25

 

 

123468814119.jpeg.jpg

Pour parvenir à la beauté dépeinte par les poètes et pour séduire les hommes, les femmes du Moyen Age ont recours à certains artifices.

De la littérature de l'époque, il ressort que seuls les riches paraissent satisfaire leur soif de beauté, et les élégantes peuvent passer beaucoup de temps à leur toilette.

 

A l'époque, la femme se doit d'avoir la peau aussi blanche et immaculée que possible, et certaines femmes s'estimant trop "noires" sont prêtes à tout pour atteindre cet objectif. Elles demandent aux médecins des drogues pour les blanchir, lesquelles souvent font partir la peau en même temps que la "noirceur".

Les élégantes utilisent également des teintures pour leurs cheveux et se parfument.

De même, la femme use de subterfuges quand la jeunesse est passée, car alors elle n'est plus considérée comme attirante.

En outre, la préoccupation de l'hygiène, comme la propreté des mains et des dents, est retrouvée autant dans les traités écrits par les médecins que dans les pratiques populaires.

 

Les femmes de tous milieux, nobles ou campagnardes, connaissent d'innombrables recettes de beauté pour rehausser leur apparence, au grand dam des clercs et des moralistes qui dénoncent ces pratiques.

Les recettes connues à l'époque, comme celles de "L'ornement des Dames" écrit au XIIIeme siècle, consistent en toutes sortes d'onguents, de crèmes à base de saindoux, d'huile d'olive ou de lait d'amande, mais aussi de lotions à base de plantes macérées ou bouillies, comme la mauve, la violette ou la fleur de sauge.

Pour obtenir la couleur blond roux des cheveux tant recherchée, l'emploi de safran ou de crocus est largement prôné.

La pharmacopée apparaît très étendue, végétale, mais aussi minérale (sel, sel gemme, sel d'ammoniac, orpiment, c'est-à-dire le trisulfide d'arsenic), ou animale (axonges diverses, graisse de boeuf, lézard, sangsues, etc). Certains ingrédients, hautement toxiques, sont utilisés couramment, tels que l'arsenic, mais aussi le mercure ou la céruse à base de plomb.

La plupart des cosmétiques sont fabriqués à la maison, suivant des recettes transmises oralement. Pour autant, il semble que l'apothicaire ait été le pharmacien autant que le salon de beauté de cette époque.

 

La Vieille du "Roman de la Rose", dans la partie écrite par Jean de Meun à la fin du XIIIeme siècle, donne des conseils aux femmes pour séduire les hommes. Ces conseils traitent aussi bien des différentes parties du corps que de la manière de se vêtir. La femme recourra aux faux cheveux, aux teintures, fards et onguents, afin de mettre en valeur les avantages qu'elle possède ou au contraire cacher ses imperfections.

Ainsi, elle va se décolleter si elle est pourvue d'une gorge appétissante, porter une robe légère si ses épaules sont un peu lourdes, porter des gants ou soigner ses mains si celles-ci ne paraissent pas belles et nettes. Une pièce de toile serrée soutiendra une poitrine un peu tombante. La chaussure cachera un pied laid, une chausse fine une grosse jambe. Si elle a une mauvaise haleine, elle devra se détourner du nez des gens et ne pas parler à jeun. Elle rira la bouche fermée, surtout si ses dents sont mal rangées. Il existe même un art de pleurer.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélanie - dans Au Moyen Age
commenter cet article

commentaires

Le Chevalier Dauphinois 21/11/2010 20:13


C'est avec un immense plaisir que nous t'accueillons dans notre communauté du Moyen Age. Nous avons hâte de lire tes prochains article sur un sujet très complémentaire aux nôtres.
A bientôt.


Mélanie 21/11/2010 20:30



Un grand merci pour ton accueil. Et c'est avec plaisir que je lirai  les blogs de la communauté.


Bonne soirée et à bientôt, Mélanie



Fanny 18/11/2010 17:50


J'aime beaucoup l'idée de ton blog !
Finalement des soins anciens n'étaient peut être pas plus mauvais que ceux d'aujourd'hui... En tout cas c'est instructif ! (j'aime beaucoup à propos des pellicules qui "funt les chevrous porrir" de
l'article suivant :D


Mélanie 18/11/2010 18:18



Merci Fanny. On peut s'inspirer des recettes que j'ai sélectionnées, qui ont certainement de grandes qualités, mais un jour j'en mettrai quelques unes qui font très très peur ... Pour ce qui est
du vocabulaire et des idées de l'époque, c'est vrai que c'est souvent plutôt croustillant !


Bonne soirée Fanny