Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Cameline
  • Le blog de Cameline
  • : Un blog sur les femmes et la féminité, sur leur beauté et leur histoire .... Un blog aux petits soins pour la peau, aux petits soins pour soi.
  • Contact

Rechercher

Retrouvez cameline surHellocoton

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Les blogs 2016 qui inspirent les femmes actives
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 00:50

 

 

Musee-Athenes-copie-1.JPG

 

Savez vous ce qu'est un cérat ? Mon expérience de l'utilisation de ce produit a commencé avec le Cérat inaltérable de La Roche Posay pour soigner mes mains alors très sèches. Le nom de ce produit m'a intrigué, et ma curiosité m'a poussée à en savoir plus.

 

Penchons nous d'abord sur la notice de La Roche Posay.

Composition (par tube) : dioxyde de titane (0,90g), silicate d'alminium (0,90g), paraffine liquide (32,85g), cire d'abeille blanche (10,35g).

Indications : traitement d'appoint des lésions d'irritation et de sècheresse cutanée.

A appliquer en couche mince 1 à 2 fois par jour. Ne pas appliquer sur les lésions suintantes, les plis et les dermatoses infectées.


J'ai alors découvert que le cérat le plus utilisé est le Cérat de Galien.

De là, j'apprends que cette pommade est très ancienne. Son créateur, Claude Galien était un médecin grec du IIeme siècle après J.-C.


Cette préparation peut être concoctée par le pharmacien. Dans ce cas, elle est composée de cire blanche d'abeille, d'huile d'amande douce, d'eau distillée de rose et de borate de sodium (conservateur).

Une variante est le Cérat de Galien modifié, dans lequel l'huile d'amande douce est remplacée par de l'huile de paraffine.

 

Et comme je ne change pas mes bonnes habitudes, je suis allée fureter dans de vieux bouquins à la recherche de bonnes vieilles recettes :


 

hop-St-Antoine-Besancon.jpg

 

 

Pharmacopée française, par Félix-Séverin Ratier, 1827 :

 

Les cérats résultent de l'union de l'huile avec la cire. Forts sujets à s'altérer, on doit les renouveler souvent.

 

Cérat simple.


Prenez : Huile d'amandes douces, 12. Cire blanche, très-pure, 4.

Faites fondre la cire dans l'huile à une chaleur douce, et au bain-marie, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus et que la liqueur soit bien claire. Laissez-là refroidir et se figer, ratissez la masse, et broyez-la dans un mortier de marbre, avec un pilon de verre, de manière à ce qu'il ne reste plus de grumeaux.

Obs. En augmentant la proportion de cire, de manière qu'elle soit à l'huile comme 9 à 16, et ajoutant de l'orcanette pour communiquer de la couleur, on obtient un cérat un peu plus consistant, appelé Pommades pour les lèvres : on le passe quand il est encore liquide, et on y ajoute un peu d'huile essentielle quelconque pour l'aromatiser ; puis on le verse dans de petites boîtes exprès, où il se fige en refroidissant.

 

Cérat préparé à l'eau, ou Cérat blanc, appelé vulgairement Cérat de Galien.


Prenez : Cire blanche et pure, 4. Huile d'amandes douces, 16.

 

Faites-les fondre ensemble à une douce chaleur dans un vase de faïence, en remuant sans interruption, jusqu'à ce qu'elles soient refroidies. Ensuite, ajoutez peu à peu, et sans cesser de remuer, dans un mortier de marbre, avec un pilon de bois, Eau très-pure, ou Eau distillée de roses, 12.

Le cérat étant fait, conservez-le dans un vase de faïence.

On prépare de la même manière le cérat avec la cire jaune.

[ Il est toujours bon de fondre le mélange au bain-marie, et de le passer à travers un linge ; on chauffe aussi légèrement avec de l'eau tiède le mortier où s'opère la mixtion, pour éviter un refroidissement trop subit qui solidifierait la cire et formerait des grumeaux.

Il faut n'ajouter l'eau que par très-petites portions, pour obtenir un mélange parfait, qui ne se sépare point au bout de peu de temps.

Quelques praticiens remplacent l'eau de roses par une autre, telle que celle de feuilles de pêchers, qui est également aromatique ; mais cela n'influe en rien sur la qualité du cérat.]

 

 

hop-St-Jacques-Besancon.jpg

 

 

Manuel des Soeurs de Pharmacie, 1877 :

 

Cérat simple.


Prenez cire blanche, 125 gr.

Huile d'amandes douces ou d'olive, 375 gr.

Faites fondre au bain-marie, passez à travers un linge que vous aurez trempé dans l'eau bouillante, car autrement la cire s'y attacherait ; il faut aussi que le pot dans lequel on le passe soit échauffé auparavant, ainsi que la spatule avec laquelle on le triture ; puis triturez jusqu'à parfait refroidissement, en ayant soin de ratisser toujours ce qui s'attache au bord du pot et à la spatule, afin d'y incorporer ces grumeaux et que le cérat soit homogène.

Propriété. - Il est dessicatif, c'est-à-dire qu'il fait sécher les plaies, il les adoucit et il calme les ardeurs de l'inflammation.

 

Cérat Galien.


Huile d'olive ou d'amandes douces, 500 gr.

Cire jaune ou blanche, 125 g.

Eau de roses, 375 gr.

Opérez comme pour le cérat simple, mais il faut triturer longtemps jusqu'à ce que l'eau de roses soit bien incorporée ; pour cela on ne l'ajoute que par petites parties chaque fois.

Même propriété que le cérat simple ; mais il est plus rafraîchissant, quand il y a beaucoup d'inflammation.

 

Cérat calmant.

Cérat simple, 90 gr.

Eau de laurier cerise, 30 gr.

Incorporez exactement. Il est employé particulièrement sur les plaies très-douloureuses pour les calmer.

 

 

Quelques liens pour en savoir plus, avec aussi quelques recettes maison :

 

Huiles et sens, Aromathérapie

Potions et chaudron

Vaincre l'eczéma et les allergies

FémininBio

Pure Beauté

Sélène Cosmétique

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélanie - dans Produits de beauté
commenter cet article

commentaires

Chris 22/02/2014 00:51

"l'huile d'amande douce est remplacée par de l'huile d'amande douce" chercher l'erreur...
Merci pour ce super article...

Mélanie 22/02/2014 01:32



Un grand merci pour la remarque. Je corrige tout de suite !



Aizen 28/02/2011 02:01


Alors là, je suis bluffée par l'ancienneté de ce produit de beauté! Le "cérat Galien"...je ne connaissais absolument pas! J'en découvre tous les jours grâce à toi...quand je pense qu'au II ème
siècle après J-C on savait déjà concocter ce genre de produit, ça me rend pleine d'admiration pour nos "ancêtres" qui étaient peut-être plus patient que nous, à notre époque, et capable d'observer,
expérimenter et se montrer créatif à partir de très peu de choses au final. Merci encore pour cette passionnante leçon d'histoire de la beauté.


Mélanie 28/02/2011 07:45



Rien de mieux que la simplicité !