Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Cameline
  • Le blog de Cameline
  • : Un blog sur les femmes et la féminité, sur leur beauté et leur histoire .... Un blog aux petits soins pour la peau, aux petits soins pour soi.
  • Contact

Rechercher

Retrouvez cameline surHellocoton

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Les blogs 2016 qui inspirent les femmes actives
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 12:07

 

 

coupe de la peau Article

 

La peau est constituée de plusieurs couches superposées : l'épiderme, qui tapisse le derme, lui-même reposant sur l'hypoderme, jonction avec les structures sous-cutanées. 


coupe-de-la-peau-A-.jpg

Coupe-de-la-peau-B.jpg

 

 1- L'épiderme

 

C'est la couche superficielle de la peau, celle qui est en contact avec l'extérieur et que nous voyons.

L'épiderme assure la protection de la peau.

Il est constitué essentiellement de kératinocytes, et ne contient ni nerf ni vaisseau sanguin.

 

L'épiderme se renouvelle continuellement en un cycle de 4 à 6 semaines, dans le but de fabriquer la couche cornée et ainsi de conférer à la peau sa fonction de protection.

Ce renouvellement correspond à la kératinisation, processus de formation de la kératine, qui accompagne le processus de renouvellement cellulaire de la peau, de la couche basale vers la couche cornée.

La couche basale, ou régénératrice, est la partie la plus profonde de l'épiderme. Elle est constituée d'une rangée unique de kératinocytes liés les uns aux autres et au derme sous-jacent.

Les kératinocytes vont ensuite se diviser, puis migrer vers la couche supérieure, où ils vont subir des modifications : ils vont grossir et s'aplatir, et synthétiser la kératine.

En progressant vers les couches supérieures, les kératinocytes s'aplatissent encore et leur noyau commence à dégénérer. Ils déversent alors dans l'espace extracellulaire un ciment constitué de lipides et céramides, qui augmente la cohésion des cellules et contribue ainsi au rôle de barrière de l'épiderme.

Au terme du processus de kératinisation, les kératinocytes parviennent à la couche cornée, partie la plus superficielle de la peau, et deviennent des cornéocytes, cellules sans noyau remplies de kératine.

Les cornéocytes sont éliminés continuellement par le processus naturel de desquamation, ils finissent par se détacher et tomber.

 

En contact direct avec le milieu extérieur, la couche cornée constitue un véritable bouclier semi-perméable et joue le rôle de barrière contre les agressions extérieures (produits chimiques, bactéries, UV).

 

La jonction entre l'épiderme et le derme est une zone perméable. C'est là qu'est produite la mélanine, pigment qui donne sa couleur à la peau et la protège de l'action du soleil.

 

2- Le derme

Tissu de soutien et couche essentielle de la peau, le derme lui confère ses propriétés de résistance et d'élasticité.

Il est formé dans sa plus grande partie de tissu conjonctif, riche en collagène et en élastine.

 

Les fibres de collagène, fibres de soutien, assurent à la peau fermeté et résistance aux tensions et aux tractions.

Les fibres d'élastine lui donnent élasticité et capacité à absorber les déformations.

Cependant, ces tissus deviennent moins résistants avec l'âge, ce qui provoque les rides.

C'est la rupture de ces fibres qui provoque les vergetures.

 

L'ensemble des constituants du derme baigne dans un liquide qui permet son hydratation et indirectement celle de l'épiderme. L'eau, absorbée en quantité variable par le derme, donne à la peau un aspect plus ou moins tendu.

 

L'épiderme n'étant pas irrigué par des vaisseaux sanguins, c'est au derme de lui apporter énergie et nutriments. Il abrite un vaste réseau de vaisseaux sanguins (capillaires), qui constituent la microcirculation.

C'est dans le derme aussi que se situent les terminaisons sensibles des nerfs de la peau. Elles sont à l'origine des sensations provenant de la peau : tact, chaud, froid, pression.

 

La transpiration est produite par les glandes sudoripares dans le derme et est évacuée à la surface de la peau. La sueur a pour principale fonction de refroidir l'organisme face aux chaleurs excessives.

 

Les poils et les cheveux, faits de kératine, naissent dans le derme et poussent dans des follicules traversant l'épiderme.

Ils sont lubrifiés par le sébum, substance grasse sécrétée par les glandes sébacées.

Arrivé à la surface de la peau, le sébum constitue avec la sueur le film hydrolipidique.

Le sébum, par l'apport de graisse, participe à préserver la souplesse de la peau, en la protégeant du dessèchement.

Plus les glandes sébacées sont actives, plus la peau est grasse. Au contraire, plus la production de sébum est réduite, plus la peau est sèche.

 

3- L'hypoderme

 

Couche la plus profonde de la peau, l'hypoderme est aussi la plus épaisse.

 

Sous le derme, le tissu adipeux (couches de graisse) a une fonction isolatrice et protectrice, notamment contre le froid.

Lieu de stockage des graisses, il constitue une réserve d'énergie pour l'organisme.

Il est essentiellement constitué des adipocytes.

 

Sous ce tissu graisseux se trouve le tissu celluleux sous-cutané où cheminent les les fibres nerveuses et les vaisseaux sanguins sous-cutanés, qui oxygènent et nourrissent la peau.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires