Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : Le blog de Cameline
  • : Un blog sur les femmes et la féminité, sur leur beauté et leur histoire .... Un blog aux petits soins pour la peau, aux petits soins pour soi.
  • Contact

Rechercher

Retrouvez cameline surHellocoton

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Les blogs 2016 qui inspirent les femmes actives
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 09:23

Time_goes_by_by_tardia.jpgDepuis la nuit des temps, les hommes ont recherché l'éternelle jeunesse, s'efforçant de lutter contre ce phénomène inévitable.

Une des grandes préoccupations de femmes et des hommes est de conserver une peau toujours jeune. Depuis quelques années, même des jeunes filles ont peur de vieillir, et nombre d'entre elles demandent des crèmes anti-rides alors qu'elles n'en ont pas encore besoin.

On voudrait continuer à avoir une apparence aussi jeune que l'on se sent intérieurement, tandis que l'échéance approche inéluctablement au fil du temps.

Notre société actuelle contribue à amplifier ce besoin, qui parfois même peut tourner à l'obsession.

Les rides sont des signes de vieillissement de moins en moins bien acceptés, l'apparence prenant une importance de plus en plus grande.

Dans les médias et la publicité, dans les magazines féminins ou à la télévision, la vieillesse est pratiquement absente. Nous sommes bombardés à longueur de journée de publicités qui véhiculent une image de la beauté idéale à travers la jeunesse.

L'image de la vieillesse est écartée de notre société actuelle, la réalité est déformée et idéalisée. Les méthodes numériques de traitement de l'image accentuent encore ces manipulations, redéfinissant des canons de beauté aux proportions qui ne peuvent exister dans la réalité.

On va donc assister à une amplification de la non acceptation de son corps et de ses modifications liées au temps qui passe.

Il n'est pas facile de vieillir dans cette société qui n'accepte pleinement que la jeunesse.

Alors que la vieillesse et les rides qui l'accompagnent ont été longtemps des signes de sagesse et d'expérience, elles sont aujourd'hui trop souvent synonymes de décrépitude. Le mot "vieux" même est devenu péjoratif. Les connaissances que peuvent nous apporter les personnes âgées ne sont plus considérées comme pertinentes ou utiles. Ce qu'elles peuvent nous apporter est désormais dévalorisé.

On tente alors de plus en plus tôt à cacher ces signes, et on assiste de nos jours à une lutte acharnée contre le vieillissement.

En écho au mythe de la fontaine de Jouvence qui donnerait une jeunesse éternelle, la science d'aujourdhui cherche à percer les secrets du vieillissement afin de le combattre plus efficacement, créant des formules toujours plus innovantes, et qui apparaissent sur le marché accompagnés de slogans de choc et de promesses toujours plus mirifiques.

Mais cette lutte se révèle un combat sans espoir. Le vieillissement est un phénomène naturel qui concerne tous les êtres vivants, et il est impossible de ne pas vieillir, la véritable jeunesse n'appartenant finalement qu'aux jeunes.

Alors, tout en s'efforçant de se donner les moyens de retarder ou du moins d'atténuer les signes du vieillissement, il est cependant préférable d'accepter ce phénomène naturel comme une des étapes de la vie.

 

"Vivre c'est vieillir, rien de plus." (Simone de Beauvoir)

 

"Il m'arrive de m'asseoir devant le miroir des heures durant cherchant des signes du vieillissement. Pourtant, j'aime les gens âgés, ils ont des qualités remarquables que les jeunes ne possèdent pas. Je veux vieillir sans avoir recours aux liftings. Ils enlèvent au visage la vie et la personnalité. Je veux avoir le courage d'être loyale vis-à-vis du visage que j'ai fabriqué." (Marilyn Monroe)

 

"Chacun souhaite vivre longtemps, mais personne ne veut vieillir." (Jonathan Swift)Le sourire de MarilynMiss Saigon by renegade150

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2010 7 10 /10 /octobre /2010 21:33

garden-court-1920.jpg

Peaux grasses et mixtes :

 

Gommage :

 

On choisira pour les peaux grasses, sans abus,  des exfoliants concentrés en grains plus ou moins épais, d'origine soit naturelle (pierre ponce, noyaux de fruits, argile, silice, ...), soit synthétiques (microbilles de plastique) à utiliser sur une peau humide.

 

Masque absorbant :

 

Le masque aura ici pour but d'absorber le gras en surplus, en plus des impuretés.

Pour cela conviendront bien les masques à l'argile pure (simple mélange d'huile et d'eau), ou des masques contenant des astringents (alcool ou citron) qui vont faciliter l'évaporation de l'eau contenue dans le masque et augmenter l'effet de resserrement des pores.

 

Pour les peaux mixtes, on pourra également appliquer sur la partie médiane du visage (front, nez, menton) un masque absorbant destiné aux peaux grasses.

 

Recettes de masques astringents, qui vont resserrer les pores :

 

Mélanger une cuillerée à soupe d'argile blanche et deux cuillerées à soupe d'eau de fleur d'oranger, puis y incorporer une demie cuillerée à soupe d'huile de germe de blé.

Quand la pâte devient onctueuse, en tartiner la peau et laisser agir quinze à vingt minutes.

Ce masque va sécher et durcir sur la peau. Terminer en rinçant à l'eau claire avec une petite éponge.

 

Mélanger une cuillerée à soupe d'huile d'olive, un oeuf entier et quelques gouttes de citron.

Etaler sur la peau en couche épaisse et laisser agir vingt minutes.

Rincer soigneusement à l'eau tiède.

 

Peaux normales et séches :

 

Gommage :

 

Les gommages seront doux. On évitera les compositons décapantes et délipidantes qui feront plus de mal que de bien à la peau.

Des grains très fins et en petite concentration seront préférés, appliqués sur une peau humide.

 

Recette de gommage pour les peaux séches et fragiles :

 

Appliquer sur la peau humide un mélange pâteux de farine d'avoine et d'eau.

Laisser sécher quelques instants, puis masser jusqu'à éliminer progressivement la pâte qui va se décoller en petits morceaux pelucheux.

 

Masque absorbant :

 

Les peaux sèches ou normales n'ayant pas de surplus de gras à absorber, on n'utilisera pas de masque absorbant, car ce type de soin sera finalement très desséchant.

Si on en ressent tout de même le besoin et que la peau est terne, mieux vaut alors choisir un masque peu dosé en poudre absorbante et suffisamment dosé en substances humectantes (glycérine, sorbitol) et émollientes (paraffine, huile végétale) qui vont assouplir le masque et éviter par la même occasion de déshydrater et irriter la peau.

De même, il est conseillé d'observer un temps de pose plus court, et d'humidifier régulièrement le masque avec une vaporisation d'eau.

 

Recette de masque pour la peau sèche et terne :

 

Mélanger une cuillerée à soupe de lait tiède et une noisette de levure de boulanger, puis y incorporer un demi jaune d'oeuf et une cuillerée à café d'huile de germe de blé en tournant doucement.

Laisser agir quinze à vingt minutes et rincer à l'eau tiède.

 

Peaux réactives :

 

Les gommants seront choisis sans microbilles, très doux, ou contenant des ingrédients comme des enzymes, censées décoller les cellules mortes et autres impuretés, qui agissent par simple application, sans nécessité de gommage mécanique.

Tous les types de peau pourront utiliser ce type de masque.

 

On appliquera ensuite directement un masque hydratant, en passant sur l'étape du masque absorbant qui sera à éviter pour ce type de peau.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 14:53

Le gommage débarrasse la surface de la peau de ses cellules mortes en l'exfoliant, et par la même occasion il nettoie le sébum mélangé aux saletés. De plus, il va dilater les pores de la peau.

L'intérêt de ce soin est d'affiner et lisser la peau, d'unifier et clarifier le teint, et de stimuler le renouvellement cellulaire.

 

Il est déconseillé de faire des gommages trop fréquemment, ce qui irriterait la peau. Mieux vaut respecter le cycle de renouvellement des cellules cutanées, qui est de quatorze jours en moyenne.

Avec le temps, la peau se renouvelle moins souvent : de sept jours à l'adolescence, il passe à vingt-huit jours à partir de quarante-cinq ans. Ainsi, plus on avance en âge, plus les gommages de peau s'imposent.

 

On choisira un produit spécifique au visage, et adapté à notre peau.

D'autre part, un produit exfoliant contenant des produits actifs, comme les AHA, ne présente pas d'intérêt particulier, puisque ces derniers ne peuvent agir en si peu de temps.

 

Le produit exfoliant se passe du bout des doigts, en mouvements doux et circulaires, sur le visage et le cou, en prenant soin d'éviter le contour des yeux.

A nous de doser nos gestes, afin que le gommage soit efficace tout en respectant notre peau. Désincruster la peau ne signifie pas la faire rougir.

Pour finir, rincer soigneusement à l'eau tiède pour bien éliminer toutes les particules exfoliantes.

 

Exfoliant maison :

 

Mélanger 2 cuillerées à soupe d'huile d'olive et 2 cuillerées à café de sucre.

On peut aussi, en utilisant les mêmes doses de sucre, remplacer l'huile par du miel, ou par 1 cuillère de miel et 1 cuillère d'huile. A vous de choisir selon vos préférences.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 14:37

1919

 

Le nettoyage de peau :

 

Il s'agit ici de débarrasser la peau de ses cellules mortes, ainsi que d'empêcher la formation de points noirs.

Le nettoyage de peau est particulièrement indiqué dans certains cas : quand on a la peau terne et  sans éclat, si elle est grasse et luisante, après une nuit blanche ou une bonne grippe ...

Le teint perd de sa luminosité quand la surface de la peau est recouverte de cellules mortes, car alors elle est moins lisse et la lumière ne s'y réfléchit plus uniformément, ce qui donne cette perte d'éclat. Au contraire d'une peau bien lisse qui réfléchit correctement la lumière et offre un aspect lumineux.

 

La fréquence des nettoyages de peau sera fonction de ses propres besoins, en fonction du type de peau, mais trois fois par an peuvent suffire : au printemps en mai, après l'été en septembre, et après les fêtes en janvier.

 

Ce grand nettoyage concerne la peau du visage, mais aussi du cou, sans oublier celle des mains si besoin est.

 

Idéalement, on va commencer le nettoyage de peau par un gommage, puis on appliquera si nécessaire un masque absorbant. Le premier désincruste et ouvre les pores de la peau, le second absorbe les résidus de saleté et resserre les pores.

On terminera par un masque hydratant, qui en outre va aider à resserrer les pores. L'effet de ce masque traitant va d'ailleurs être accru par le gommage préalable.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 13:25

Clean up

Peaux grasses ou mixtes :

 

Nettoyage :

 

Ces peaux, qui aiment le contact de l'eau, choisiront des nettoyants sous forme de lotion (sans rinçage) ou de gel (avec rinçage).

Mais elles peuvent aussi apprécier les laits non gras et très fluides.

Enfin, les produits pour peaux boutonneuses, ou encore les syndets (pain dermatologiques) ou les surgras, leur conviennent parfaitement.

 

Le gras favorisant le développement des bactéries, les nettoyages doivent être bien réguliers.

Cependant ils ne doivent pas être décapants, car si la peau perd trop de gras, la sécrétion de sébum va augmenter, en réaction, et la peau finalement va devenir de plus en plus grasse.

 

Rinçage :

 

On utilisera une lotion astringente, plus ou moins alcoolisée, pour resserrer les pores dilatés.

Eau florale : rose, romarin, hamamélis.

 

Peaux sèches et sensibles :

 

Nettoyage :

 

Pour les peaux sèches, on optera pour des surgras ou des syndets,  ou encore des laits onctueux avec une bonne proportion d'émollients.

On pourra aussi utiliser les produits pour peaux sensibles.

 

Pour les peaux sensibles, qui ne supportent pas grand chose, on choisira des lotions ou des gels nettoyants dilués, sans savon, et qui n'ont pas besoin d'être rincés. Ces produits laissent un léger film protecteur sur la peau grâce aux humectants et émollients qu'ils contiennent.

Les produits destinés aux peaux sensibles conviennent aussi aux peaux normales, grasses ou mixtes.

 

Rinçage :

 

Si la peau est sèche ou sensible, on préfèrera une eau en bombe, une eau florale apaisante et décongestionnante, ou encore un tonique sans alcool et sans astringent mais avec des humectants légèrement filmogènes (glycérine, sorbitol, huile de silicone).

Eviter les lotions astringentes, les pores étant suffisamment resserrés.

Eau florale : camomille, oranger, bleuet.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 21:25

Colonia-1954.jpg

Le nettoyage est un soin essentiel à la santé et à l'éclat de la peau.

Nettoyer la peau est un geste d'hygiène élémentaire, mais c'est aussi le premier des soins de beauté.

Avant de soigner sa peau, il est indispensable de se laver le visage, même si on ne se maquille pas, afin de la débarasser de ses impuretés.

C'est cette saleté que l'on doit nettoyer tout en respectant le film hydrolipidique.

L'objectif est de rendre la peau propre sans la décaper, afin de préserver sa protection naturelle, dont l'efficacité garantit une bonne hydratation.

Ainsi, on devra éviter les produits trop détergents et l'eau trop chaude qui irritent la peau et lui enlèvent ses sécrétions naturelles.

 

 

Quand se démaquiller ?

 

Le soir, la peau doit être nettoyée du maquillage, de la sueur et du sébum, et des saletés et poussières qui s'y sont déposées la journée. Ce mélange donne une impression de crasse sur tout le visage, qui a tendance à obstruer les pores de la peau.

 

On doit aussi nettoyer le visage le matin pour éliminer les sécrétions de la nuit (sueur et sébum) et les déchets rejetés (cellules mortes, résidus de crème et de maquillage, toxines).

 

Etapes du démaquillage :

 

Pour commencer, brosser les cheveux en arrière et bien dégager visage et cou.

 

Nettoyer d'abord les yeux s'ils sont maquillés.

Démaquiller avec un produit adapté au contour des yeux. En imbiber un coton, avec lequel on appuie doucement quelques secondes sur l'oeil et son contour, afin de commencer à dissoudre le maquillage. Essuyer ensuite doucement les traces de maquillage en tapotant, avec l'autre face du disque de coton.

Pour enlever un maquillage résistant, utiliser un produit gras.

On peut aussi utiliser de la vaseline pure sur un coton préalablement mouillé d'eau tiède.

 

Prendre ensuite un peu de démaquillant dans le creux de la main et l'appliquer en mouvements circulaires, avec le plat de la main.

Un massage léger pendant le nettoyage va d'une part favoriser la dilatation des pores, ce qui favorise l'élimination des impuretés, et d'autre part activer la microcirculation et donc l'oxygénation de la peau.

 

Essuyer tout le lait avec un mouchoir en papier.

 

Terminer par un rinçage avec une lotion sur un coton ou en pulvérisation.

 

Enfin, sécher doucement en tamponnant avec une serviette propre ou un mouchoir en papier.

 

Produits démaquillants :

 

Contour des yeux :

 

Les produits nettoyants du contour des yeux sont en principe d'un pH voisin de celui des larmes afin de ne pas irriter l'oeil.

Le contour de l'oeil n'a pas besoin de nettoyant spécifique si on utilise un produit pour le visage qui convient au contour de l'oeil. Les nettoyants moussants, même sans savon, présentent un risque d'irritation pour l'oeil.

Le maquillage waterproof nécessite un démaquillant adapté, suffisamment gras, pour ôter les corps gras qui résistent à l'eau. Mais ces corps gras peuvent provoquer un voile occulaire, des picotements ou une irritation. On rincera alors les paupières avec de l'eau ou une eau florale (bleuet, rose, fleur d'oranger, camomille). Un nettoyant waterproof doit être agité avant emploi car il comporte deux phases séparées (grasse et aqueuse), qui doivent être mélangées avant l'application.

 

Nettoyage :

 

L'eau n'est pas suffisante pour nettoyer la peau, car elle ne peut dissoudre les saletés grasses (les impuretés mélangées au sébum). Un démaquillant contient des agents qui mélangent ces saletés à l'eau.

Un nettoyant se choisit en fonction de la texture et du mode d'utilisation qu'on préfère, et en fonction de son type de peau.

 

Rinçage :

 

La plupart des produits nettoyants doivent être rincés soigneusement.

De même, on pourra apprécier un rinçage après un démaquillant dit sans rinçage, car ce type de produit laisse parfois une sensation collante sur la peau.

L'intérêt du rinçage, que ce soit avec de l'eau du robinet ou une lotion spécifique, c'est aussi qu'il tonifie la peau, en resserrant les pores. Cet effet est décuplé si l'eau est vaporisée sous pression.

 

Dans le cas d'un nettoyant moussant, on utilise l'eau du robinet.

Si on utilise un lait, on rince avec une lotion, florale ou autre, ou à l'eau en bombe.

 

Le choix de la lotion se fera aussi en fonction de son type de peau.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 21:02

cole1952La déshydratation entraîne vulnérabilité et vieillissement prématuré de la peau, il est donc essentiel de la prévenir.

Pour cela, l'application quotidienne d'une crème hydratante est efficace, mais elle n'est pas suffisante. Une bonne hygiène de vie est tout aussi primordiale à la beauté et à sa conservation.

 

La déshydratation peut être d'origine externe ou interne.

On devra donc d'une part préserver le film hydrolipidique de la peau, ses corps gras naturels étant le meilleur anti-déshydratant, en employant une crème grasse ou semi-grasse qui freinera l'évaporation d'eau des cellules cutanées.

Ainsi devra-t-on respecter ce film gras naturel.

D'autre part, afin de bien hydrater la peau de l'intérieur, il faudra veiller à boire suffisamment.

 

La couche superficielle de la peau est la première à subir les effets de la déshydratation, qu'elle soit interne ou externe. Un produit anti-déshydratant devra donc agir avant tout sur cette couche superficielle.

On ne peut hydrater la peau en lui appliquant directement de l'eau.

De même, aucune crème hydratante ne pourra apporter de l'eau à la peau comme on irrigue un jardin en l'arrosant.

La fonction d'une crème hydratante sera donc de freiner l'évaporation de l'eau. Ainsi la peau conservera son eau et restera souple et douce.

Pour obtenir cet effet, on utilise un produit "barrière" qui, en recouvrant la surface de la peau d'un film légèrement occlusif, va retenir l'humidité de la peau. Ce produit pourra être une huile, une graisse, une cire, animale ou végétale.

 

Les peaux sèches, qui manquent de gras, sont très facilement déshydratées, mais une peau déshydratée n'est pas forcément sèche. Tout type de peau peut en effet se déshydrater.

Les peaux grasses peuvent aussi subir des problèmes de déshydratation, même si elles ressentent généralement moins le besoin de s'hydrater. Ces problèmes, quand ils surviennent, ne sont pas visibles au premier coup d'oeil, car l'aspect souvent luisant d'une peau grasse peut être confondu avec sa teneur en eau.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 12:55

Le film hydrolipidique est constitué d'un mélange de sueur et se sébum, il recouvre la surface de notre peau.

On peut le considérer comme notre crème naturelle : émulsion (mélange d'eau et de gras), à la fois humectante (maintient la teneur en eau) et émolliente (amollit et détend les tissus).

 

Il joue un rôle fondamental dans l'équilibre de notre peau.

Barrière chimique naturelle, il la protège des bactéries en maintenant sa légère acidité.

En outre, il contribue à lubrifier la surface cutané et retient l'eau.

Il faut donc la toucher avec précautions.

 

La sueur produite par les glandes sudoripares laisse sur la peau un dépôt d'eau, de sels minéraux, et d'acides organiques tels que l'urée. Ce sont nos humectants naturels.

 

Le sébum produit par les glandes sébacées constitue le gras de la peau. C'est notre émollient naturel.

Les corps gras sont donc essentiels au maintien de l'hydratation de la peau.

On les retrouve aussi, et notamment les céramides, dans le ciment intercellulaire liant les cellules de la couche cornée.

Ainsi, la peau sèche qui manque de gras, présente une tendance naturelle à se déhydrater, bien que tous les types de peau puissent y être sujets.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 11:39

Grace Kelly- high-society-swimming-poolUne peau en bonne santé est une peau bien hydratée. 

Une peau bien hydratée est douce, ferme, souple et élastique.

Le teint est lumineux, légèrement rosé, signe d'une bonne oxygénation des tissus cutanés.

 

Une bonne hydratation des tissus cutanés est la clé de la bonne santé de la peau.

En effet, l'eau est essentielle à la peau. C'est son principal constituant (70% en moyenne), et c'est elle qui lui permet de conserver ses propriétés de souplesse et élasticité, de résistance aux agressions de l'environnement. De plus, elle retarde son vieillissement.

 

La couche cornée, à la surface de l'épiderme, n'est pas naturellement hydratée, l'eau y parvient depuis le derme, couche profonde de la peau, et la peau possède un mécanisme propre pour conserver cette eau dans ses tissus superficiels.

La couche cornée est recouverte du film hydrolipidique, mélange de sébum et de sueur, qui limite l'évaporation de l'eau en formant un film à la surface de la peau. Dans ce film, on trouve également des Facteurs Naturels d'Hydratation (NMF, abréviation anglaise pour Natural Moisturing Factor) qui retiennent l'eau comme des petites éponges.

 

Mais ce mécanisme d'hydratation est très fragile.

Il peut être entravé par les agressions extérieures, telles que le soleil, le vent, le froid, le chauffage, la pollution, le tabac, ainsi que par les dérèglements physiologiques de l'organisme.

L'hydratation de la peau est aussi conditionnée par l'âge, car plus les années passent, plus la peau se déshydrate facilement.

De même, l'usage de produits trop décapants, qui ne respectent pas le film hydrolipidique, altère ce mécanisme.

La couche cornée perd alors de son élasticité, la peau tire, et se marque de petits plis inhabituels, avec une tendance à se friper. Son aspect devient terne et rêche, et elle se couvre de petites peaux mortes.

C'est une peau fragilisée et vulnérable.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 12:07

 

 

coupe de la peau Article

 

La peau est constituée de plusieurs couches superposées : l'épiderme, qui tapisse le derme, lui-même reposant sur l'hypoderme, jonction avec les structures sous-cutanées. 


coupe-de-la-peau-A-.jpg

Coupe-de-la-peau-B.jpg

 

 1- L'épiderme

 

C'est la couche superficielle de la peau, celle qui est en contact avec l'extérieur et que nous voyons.

L'épiderme assure la protection de la peau.

Il est constitué essentiellement de kératinocytes, et ne contient ni nerf ni vaisseau sanguin.

 

L'épiderme se renouvelle continuellement en un cycle de 4 à 6 semaines, dans le but de fabriquer la couche cornée et ainsi de conférer à la peau sa fonction de protection.

Ce renouvellement correspond à la kératinisation, processus de formation de la kératine, qui accompagne le processus de renouvellement cellulaire de la peau, de la couche basale vers la couche cornée.

La couche basale, ou régénératrice, est la partie la plus profonde de l'épiderme. Elle est constituée d'une rangée unique de kératinocytes liés les uns aux autres et au derme sous-jacent.

Les kératinocytes vont ensuite se diviser, puis migrer vers la couche supérieure, où ils vont subir des modifications : ils vont grossir et s'aplatir, et synthétiser la kératine.

En progressant vers les couches supérieures, les kératinocytes s'aplatissent encore et leur noyau commence à dégénérer. Ils déversent alors dans l'espace extracellulaire un ciment constitué de lipides et céramides, qui augmente la cohésion des cellules et contribue ainsi au rôle de barrière de l'épiderme.

Au terme du processus de kératinisation, les kératinocytes parviennent à la couche cornée, partie la plus superficielle de la peau, et deviennent des cornéocytes, cellules sans noyau remplies de kératine.

Les cornéocytes sont éliminés continuellement par le processus naturel de desquamation, ils finissent par se détacher et tomber.

 

En contact direct avec le milieu extérieur, la couche cornée constitue un véritable bouclier semi-perméable et joue le rôle de barrière contre les agressions extérieures (produits chimiques, bactéries, UV).

 

La jonction entre l'épiderme et le derme est une zone perméable. C'est là qu'est produite la mélanine, pigment qui donne sa couleur à la peau et la protège de l'action du soleil.

 

2- Le derme

Tissu de soutien et couche essentielle de la peau, le derme lui confère ses propriétés de résistance et d'élasticité.

Il est formé dans sa plus grande partie de tissu conjonctif, riche en collagène et en élastine.

 

Les fibres de collagène, fibres de soutien, assurent à la peau fermeté et résistance aux tensions et aux tractions.

Les fibres d'élastine lui donnent élasticité et capacité à absorber les déformations.

Cependant, ces tissus deviennent moins résistants avec l'âge, ce qui provoque les rides.

C'est la rupture de ces fibres qui provoque les vergetures.

 

L'ensemble des constituants du derme baigne dans un liquide qui permet son hydratation et indirectement celle de l'épiderme. L'eau, absorbée en quantité variable par le derme, donne à la peau un aspect plus ou moins tendu.

 

L'épiderme n'étant pas irrigué par des vaisseaux sanguins, c'est au derme de lui apporter énergie et nutriments. Il abrite un vaste réseau de vaisseaux sanguins (capillaires), qui constituent la microcirculation.

C'est dans le derme aussi que se situent les terminaisons sensibles des nerfs de la peau. Elles sont à l'origine des sensations provenant de la peau : tact, chaud, froid, pression.

 

La transpiration est produite par les glandes sudoripares dans le derme et est évacuée à la surface de la peau. La sueur a pour principale fonction de refroidir l'organisme face aux chaleurs excessives.

 

Les poils et les cheveux, faits de kératine, naissent dans le derme et poussent dans des follicules traversant l'épiderme.

Ils sont lubrifiés par le sébum, substance grasse sécrétée par les glandes sébacées.

Arrivé à la surface de la peau, le sébum constitue avec la sueur le film hydrolipidique.

Le sébum, par l'apport de graisse, participe à préserver la souplesse de la peau, en la protégeant du dessèchement.

Plus les glandes sébacées sont actives, plus la peau est grasse. Au contraire, plus la production de sébum est réduite, plus la peau est sèche.

 

3- L'hypoderme

 

Couche la plus profonde de la peau, l'hypoderme est aussi la plus épaisse.

 

Sous le derme, le tissu adipeux (couches de graisse) a une fonction isolatrice et protectrice, notamment contre le froid.

Lieu de stockage des graisses, il constitue une réserve d'énergie pour l'organisme.

Il est essentiellement constitué des adipocytes.

 

Sous ce tissu graisseux se trouve le tissu celluleux sous-cutané où cheminent les les fibres nerveuses et les vaisseaux sanguins sous-cutanés, qui oxygènent et nourrissent la peau.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0