Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Cameline
  • Le blog de Cameline
  • : Un blog sur les femmes et la féminité, sur leur beauté et leur histoire .... Un blog aux petits soins pour la peau, aux petits soins pour soi.
  • Contact

Rechercher

Retrouvez cameline surHellocoton

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Les blogs 2016 qui inspirent les femmes actives
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 19:00

1933bourjois.jpg

J80_bourjois_1928.jpg

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bourjois est une des marques de maquillage et cosmétique les plus anciennes, et elle reste toujours très présente dans le quotidien des femmes du monde entier.

 

sarah-Bernhardt-en-costume-de-dona-maria-de-Neubourg-dans-r.jpg

 

La société est née en 1863 au coeur du quartier des théâtres parisiens. Joseph-Albert Ponsin, outre ses activités de comédien, confectionnait dans son appartement de la rue d'Hauteville du maquillage destiné aux acteurs et actrices.

Parmi ses premières créations, la pommade "Blanc de Perles", pour blanchir la peau des comédiens, et des "Bâtons de Grime", sticks de fards gras aux teintes variées portant les noms de personnages de théâtre : Jaloux, Amoureux, Veillard, Egyptien, Roméo, ...

Ponsin devient "Fournisseur officiel des théâtres impériaux", et compte parmi ses clients la belle Sarah Bernhardt.


1881_Rose-de-ville1.jpg

1870_Rouge-fin-de-theatre.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1868, son associé Alexandre-Napoléon Bourjois prend la suite de l'entreprise, sous le nom de "Fabrique Spéciale de Produits pour la Beauté des Dames", attirant rapidement une clientèle plus large, par la qualité et la diversité des fards. Ainsi les produits Bourjois passent des loges des théâtres aux coiffeuses des coquettes citadines, et au côté du "Rouge Fin de Théâtre" prend place "Rose de Ville" et "Rachel de Ville", sur des petites boîtes en carton décorées de motifs floraux.

 

En 1879 est créée la "Poude de riz Java", qui "adhère à la peau et lui communique le velouté et la fraîcheur de la plus éclatante jeunesse."

Cette nouveauté fait fureur et sera primée sans les Expositions Universelles, et distribuée dans une centaine de pays.

 

bourjois_java.jpg

1922 bourjois java

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1881, le premier fard à joues en poudre voit le jour chez Bourjois, avec la mise au point d'un procédé révolutionnaire à une époque où les fards étaient gras et pâteux : les fards cuits. Ils sont fabriqués à partir d'un mélange de poudre, de nacres et d'eau, mis à sécher au four, puis polis à la main pour leur donner leur forme définitive. On obtient ainsi une poudre fine et soyeuse "permettant de déposer un voile de couleur tout en transparence et en douceur sur la peau."

 

Bourjois innove également en 1890 avec un "kit" de maquillage, petit nécessaire qui peut être emmené facilement avec soi toute la journée : "L'ami des Dames", contenant un rouge à lèvres, une poudre, une houpette et un khôl.

 

parfumerie-boujois-1896-copie.jpgL'année 1891 voit la société évoluer de la fabrication artisanale à la production industrielle, par la construction d'une usine à vapeur à Pantin. Ce site est situé près des abattoirs de la Villette, qui fournissent la graisse et le suif utilisés pour la fabrication des cosmétiques.

 

 

 

 

Alexandre-Napoléon Bourjois meurt en 1893, et c'est l'homme d'affaires Ernest Wertheimer qui reprend la marque en 1898.


Le catalogue Bourjois propose alors plus de 700 références : fards à joues, vernis à ongles, rouges à lèvres, tablettes indiennes (les ancêtres du mascara), "extraits de parfums pour le mouchoir", sachets parfumés, dentifrices, lotions pour les cheveux, pommade pour fixer la moustache, ...

 

En 1912 est lancé le fard pastel, qui connait un grand succès.

Présenté dans des petites boîtes rondes fleuries, en carton (elles ne seront en plastique qu'en 1950) de la même couleur que le fard qu'elle contient.

Ces fards proposent une palette de pas moins de quinze nuances, certaines pour les blondes, d'autres pour les brunes.


1927_Parfums-et-Fards-Pastels.jpg

1927_Ocre-radjah.jpg

1930_Coffret-nuancier-Fard-pastel-450x304.jpg

 

  

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bourjois est également parfumeur depuis 1890. Parmi les plus connus : "Manon Lescaut" (1907), "Mon Parfum" (1924), "Kobabo" (1936), "Mais Oui" (1938), "Ramage" (1951), "Glamour" (1953).

 

Bourjois.1925_mon_parfum.jpg

Bourjois.1923__mon_parfum.jpg

 

Le plus fameux d'entre eux, devenu aussi le plus célèbre parfum au monde, est "Soir de Paris", sorti en 1928, présenté dans son flacon bleu nuit Art Déco. Il a été élaboré par Ernest Beaux, parfumeur à la Cour des tsars de Russie, et créateur du non moins fameux "Chanel n°5".


Avec "Soir de Paris" vient aussi la possibilité aux classes moyennes d'acquérir des produits de qualité jusque-là réservés à la bourgeoisie : "Un parfum de luxe pour 9 francs seulement". Ainsi, dès les années 1930, Bourgeois propose des coffrets de parfum et maquillage pour tous les budgets.

 

Bourjois.1930__fond_bleu.jpg

soir-de-paris-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bourgeois s'associe à l'émancipation de la femme dès les années 1920.


Ainsi, avec "Mon Parfum", Babette est créée, égérie imaginaire de la marque. Parisienne indépendante, coiffée à la garçonne, "Babette respire la joie, l'humour, la séduction pimpante, la liberté active. Babette sait accroître ses charmes grâce à Mon Parfum et aux Fards Pastel, et elle se propose de guider toutes les femmes sur les chemins de la séduction".

 

De même, en 1936, une publicité pour le nouveau fard "Rose Thé" représente une femme au bonnet phrygien déposant  un bulletin de vote dans l'urne, annonçant : "La femme votera".

 

Image-18.png

Bourjois.1927_babette_au_miroir.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Femina nous donne la recette du rose aux joues de Bourjois :  On-se-poudre-avec-Bourjois_diapo_full_gallery.jpg

 

Pour 15 cakes roses :

 

5 cuillères à soupe de talc

1 cuillère à soupe de nacre

1 cuillère à soupe de pigments violets

1 pincée de pigments roses

250 ml d'eau

 

1 goutte de parfum à la rose (pour les cakes "à joues")

Dans le bol d'un mixeur, travaillez le talc, la nacre et les pigments jusqu'à l'obtention d'une poudre colorée homogène.

Versez ce mélange dans une terrine, ajoutez l'eau peu à peu en mélangeant avec un fouet jusqu'à ce que la pâte soit lisse et sans grumeau.

Couvrez le moule d'un carré de toile à beurre humide.

Déposez une cuillère à café de pâte dans le moule, tassez à l'aide d'un emporte-pièce adapté au moule (petite plaquette ronde). Enlevez l'excédent de pâte si nécessaire avec le doigt.

Disposez les cakes sur la plaque du four et enfournez pendant 50 minutes à 140°C (thermostat 4).

Sortez les cakes du four, laissez-les refroidir. Après complet refroidissement, les joues les dégustent sans tarder. 

 

 

 

H5_bourjois_1963_d.jpgSources :

 

Bourjois : Histoire de la marque

 

Historia : Bourjois, les armes de la séduction

Prodimarques : Saga Bourjois

Atlas du Patrimoine de la Seine-Saint-Denis

 

 

Les blogs en parlent :

 

What a girl wants : Histoire de marque, Bourjois

Plurielles : La saga des marques, l'histoire de Bourjois

Sakura Cosmétiques : Little Round Pots

Un battement de Sil : Les petites boîtes rondes de Bourjois, histoire d'un succès

Beauté et maquillage : Il était une fois une petite boîte ronde

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélanie - dans Histoire de marques
commenter cet article

commentaires

sahnoun riadh 06/02/2017 23:26

bonjour, parfois la personne cherche toujours le souvenir des parents, alors je cherche l'ancienne gamme du parfum Masculin Bourgeois cette gamme me rappelle de mon père.
J'attend toujours votre repense, merci pour vous.

*Doudou* 07/05/2011 00:44


J'adore les noms donnés aux produits: "Manon Lescaut", "Roméo", "Amoureux", "Soir de Paris", "Mon Parfum"... des noms connus, envoutants, désirables.
Nos commerciaux actuels n'ont décidément rien inventé! :)
Bises et bon week end!


Mélanie 07/05/2011 12:09



En effet, le "marketting" des premiers industriels est pour beaucoup dans celui d'aujourd'hui. Bises et bon week-end à toi aussi !



Aizen 06/05/2011 20:13


Passionnante histoire que celle de Bourgeois! Tu as encore une fois fait un très bon travail de synthèse. Ce qu'elles sont belles, les anciennes petites boîtes en métal des fards Bourgeois!...Je
suis sous le charmes de ces vieux designs à l'ambiance très boudoir. Par contre, je ne savais absolument pas qu'ils faisaient du parfum: je me demande ce que cela vaut. Il n'en font plus, non?


Mélanie 06/05/2011 20:46



J'ai découvert l'histoire de Bourjois au cours des recherches pour ce billet, et j'ai été impressionnée. Je n'imaginais pas que son histoire était si riche, et je ne connaissais pas les parfums
non plus. Sur le site de Bourjois, il y a 3 parfums, dont Soir de Paris, que la collectionnite va me gagner.


Merci pour ton passage ^^