Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Cameline
  • Le blog de Cameline
  • : Un blog sur les femmes et la féminité, sur leur beauté et leur histoire .... Un blog aux petits soins pour la peau, aux petits soins pour soi.
  • Contact

Rechercher

Retrouvez cameline surHellocoton

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Les blogs 2016 qui inspirent les femmes actives
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 20:43

Balzi-Rossi---Eric-Le-Brun.jpg

 

Voici quarante mille ans, nos ancêtres aimaient déjà porter des parures.

 

Quantité d'ornements datant de la Préhistoire ont été découverts. Perle, collier, bracelet, pendeloque, chacun de ces objets un témoignage des plus émouvant. Certains portent même encore les traces laissées par le frottement du bijou contre la peau, ou par son mouvement de balancement autour du lien qui le soutenait.

Les nombreuses parures retrouvées dans les sépultures confirment par leur position sur les corps leur usage décoratif.

Outre le caractère esthétique de ces ornements, ils étaient aussi portés dans un but de distinction. Soulignant l'appartenance à un clan ou un lignage, indiquant un statut particulier (chef, chamane), ou marquant certaines étapes de la vie (puberté, ménopause, célibat, mariage), ils pouvaient être portés au quotidien ou seulement lors de rituels et d'événements spéciaux.

 

sungirburialclothes.jpg

Sépulture de Sungir - Libor Balàk

 

Des artistes de la Préhistoire ont réalisé des Vénus et des dessins rupestres ornés de motifs suggérant colliers, bracelets et autres, ce qui démontre l'importance donnée alors à la parure.

 

Venus-de-Kostienki-copie-1.jpg

  

kostenkivenusbig-copie-2.jpg

 

venus-kostienki-ivoire.png

Images ci-dessus : Vénus de Kostienki, Russie (Gravettien : de -28000 ans à -21000 ans) 

 

campement1EricLebrun.jpgIllustration d'Eric Le Brun

 

Les matériaux utilisés pour la confection des objets de parure étaient principalement collectés dans l'environnement proche.

Beaucoup d'objets naturellement beaux constituaient des ornements sans même être modifiés. Certains étaient simplement perforés.

 

Abri-Pataud--Dordogne--Ammonites-pyriteuses-perforees-jpg

Ammonites pyriteuses perforées - Abri Pataud (Dordogne)

 

Les matériaux les plus recherchés étaient ceux qui présentaient les formes les plus curieuses et les plus jolies couleurs.

 

La nature offrait au temps de la Préhistoire une profusion d'éléments très variés qui pouvaient servir à élaborer des objets de parures.

Feuillages, fleurs, graines, constituaient des ornements végétaux éphémères qui n'ont malheureusement pas résisté au temps. Il en va de même des plumes des oiseaux ou du cuir.

Les minéraux, tels que pierres et galets, ambre, jais, ou fossiles, étaient souvent utilisés pour les pendeloques.

Enfin, les animaux représentaient une source abondante de matières premières. Ce sont essentiellement les os, les dents, l'ivoire des défenses de mammouth, les bois de cervidé. On a aussi retrouvé des objets à base de coquilles d'oeufs de gros volatiles, ou encore de plaques dermiques de tatous ou de tortues.

Les éléments marins, les coquillages surtout, les vertèbres des gros poissons, étaient également appréciés à cet usage.

 

Dent-de-cachalot---Las-Caldas-copie-2.png

Dent de cachalot décoré du contour d'un cétacé gravé en relief sur une face,

l'autre face du contour d'un bison également gravé en relief (Las Caldas)


Dent-de-phoque---Las-Caldas.png

Dent de phoque percée de Las Caldas 

 

Objets-de-parure-associes-a-la-sepulture-de-l-enfant-d.jpg

Objets de parure - Sépulture de l'enfant de la Madeleine

 

Le plus souvent, ces objets étaient améliorés par les artisans préhistoriques. Ils en modifiaient la forme, y gravaient des motifs géométriques ou figurant des animaux.

Os, ivoire, bois de cervidé, étaient découpés puis polis, avant d'être aménagés pour former des parures exceptionnelles, dénotant une grande maîtrise de leur art.

 

Parures---Eric-Le-Brun.jpg

Les parures, par Eric Le Brun

 

Les représentations animales étaient fréquentes. Le cheval est le plus représenté, puis ce sont le chamois, le bouquetin, le bison, et parfois les serpents, les oiseaux, les poissons. Tout un bestiaire qui atteste de l'importance des animaux dans la vie de ces humains, à une époque où ils régnaient en maître par leur nombre et leur diversité sur la terre.

Parfois, c'est le contour naturel de l'objet qui rappelle la forme d'un animal (l'os hyoïde du cheval par exemple) et inspire la réalisation finale de l'objet d'ornement, par le découpage et la gravure.

 

Isturitz.png

Têtes de cheval finement ciselées dans un os hyoïde

d'équidé,et percé d'un trou - Grotte d'Isturitz

 

Touches finales à ces embellissements, les objets étaient parfois colorés, comme l'attestent les traces de pigment qui subsistent sur certaines parures, notamment dans le creux des incisions.

 

Sungir.jpg

Sungir- Illustration de Libor Balàk

 

Venus-of-Kostienki-Libor-Labak.jpgVenus of Kostienki - Illustration de Libor Balàk

 

Les principaux objets de parure découverts par les archéologues sont les pendeloques, les perles et les rondelles. Ces deux dernières étaient assemblées en collier ou en bracelet et parfois cousues sur les vêtements et les coiffes.

 

grotte-d-Isturitz-.png

Grotte d'Isturitz

 

Rondelle-decoupee-dans-ivoire-de-mammouth-sungir-copie-1.jpgRondelle découpée dans de l'ivoire de défense de mammouth - Sungir, Russie

 

Image-15.png

Malta, Sibérie

The-level-of-the-Gravettian-industry---design--wor-copie-1.jpg

Art gravettien - Illustration de Libor Labàk

 

Les pendeloques étaient réalisées en os ou en pierre. Découpées et polies, gravées ou non, elles étaient perforées pour y enfiler un lien permettant de les suspendre ou les fixer.

Parfois, ce sont des statuettes sur lesquelles étaient ménagés des anneaux de suspension.

 

VENUS-de-HOHLE-FELS---Eric-Le-Brun.jpg

Vénus de Hohle Fels (Allemagne) - Illustration d'Eric Le Brun

 

campandnecklacedrawingEric-Lebrun.jpg

Illustration d'Eric Le Brun

 

Perles-et-rondelles---St-Germain-en-Laye.png

Perles et rondelles - Saint-Germain-en-Laye

 

Pour la réalisation des perles, les matériaux étaient soigneusement choisis et façonnés en petits éléments de même taille et de même aspect, aboutissant à une forme géométrique d'une parfaite régularité.

Ainsi, de ce travail sur des fragments de coquille, d'os, d'ivoire ou de pierre, naissaient sous les doigts de ces orfèvres des perles bien rondes ou cylindriques, des anneaux ou des disques.

 

Perles-en-bois-de-renne-Les-Peyrugues.png

Perles ocrées en bois de renne, Les Peyrugues (Lot)- Gravettien, -22750 ans

 

abri-pataud_-_Ensemble_de_63_perles_en_ivoires_de_Mammouth_.png

Ensemble de 63 perles en ivoire de mammouth- Abri Pataud

 

Les rondelles, petits objets fins, sont plus ou moins arrondies. Certaines sont décorées de lignes ondulées, parallèles, rayonnantes ou concentriques, et parfois gravées délicatement d'une représentation animale.

Elles étaient généralement confectionnées à partir d'un os plat ou de grès.

 

Rondelle-dite--Rondelle-de-la-vache-et-de-son-veau-copie-1.png

Rondelle dite "rondelle de la vache et son veau" - Mas d'Azil


Collier-de-craches-de-cerf---Collection-Mirande.png

Collier de craches de cerf (dents) avec reconstitution de son mode d'attache. Collection Mirande - Saint-Germain-la-Rivière

diademe-en-ivoire-de-mammouth-kostienki.png

Diadème en ivoire de mammouth - Kostienki


maltabracelethermitage-bracelet-en-ivoire-de-defense-de-ma.jpg

Bracelet en ivoire de défense de mammouth - Malta, Sibérie

 

Pendeloques---Grotte-de-Praileaitz---Gipuzkoaltura1.jpg

Pendeloques---Grotte-de-Praileaitz---Gipuzkoaltura2.jpg

Pendeloques---Grotte-de-Praileaitz---Gipuzkoaltura3.jpg

Pendeloques---Grotte-de-Praileaitz---Gipuzkoaltura4.jpg

Pendeloques---Grotte-de-Praileaitz---Gipuzkoaltura5.jpgFabrication de pendeloques - Bertan - Gipuzkoalkultura


 

Les objets de parure cités dans cet article datent du Paléolithique supérieur, période ancienne de 9 000 à 40 000 ans.

 

Image 1 : Illustration d'Eric Lebrun 

 

Sources :


La Préhistoire : L'univers des formes, par Denis Vialou, Edition Gallimard, 1991

Les Magdaléniens : Art, civilisations, modes de vie, environnemens,par Enrico Pozzi, Edition Jérôme Million, 2004

La Préhistoire, par Marcel Otte, Edition De Boeck, 2009

La femme des origines, par Claudine Cohen,Edition Belin-Herscher, 2003

Le monde des Enfants de la Terre, par Jean-Philippe Rigaud, Edition Omnibus, 2011

Ressources somplémentaires et mobilité dans le Magdalénien cantabrique. Nouvelles données sur les mammifères marins, les crustacés, les mollusques et les roches organogènes de la Grotte de Las Caldas (Asturies, Espagne), par Corchon, Mateos, Alvarez Fernandez, Penalver, Delclos, Van der Made, dans L'Anthropologie, Elsevier Science, avril 2008

Histoire du luxe en France : Des origines à nos jours, par Jean Castarède, Editions Eyrolles, 2006

 

Bertan - Gipuzkoalkultura : Les pendeloques 

PALEO - Revue d'archéologie préhistorique : La parure de l'enfant de la Madeleine 

Persée : Objets de parure solutréens de Laugerie-Haute

Du Chopper au Brillant : L'Homme et le Précieux, Matières minérales précieuses de la Préhistoire à aujourd'hui

La Recherche : Les premiers bijoux

Maison René-Ginouvès - Archéologie et Ethnologie : Systèmes symboliques paléolithiques et mésolithiques

Musée National de Préhistoire - Les Eyzies de Tayac : Les collections - La parure

Europeana : Explore Europe's cultural collections

Musée d'Archéologie National de Saint-Germain-en-Laye

Spéléo Club de l'Aude : Les Vénus préhistoriques

CNRS : Des parures en coquillages perforés et colorés datant de 80 000 ans

Psaïla : Il y a 30 000 aans, la préhistoire du cinéma

La Préhistoire en Lorraine : Parures préhistoriques

Don's Maps : The Mal'ta-Buret' venuses and culture in Siberia

Du Chopper au brillant : Fossiles récoltés

L'art préhistorique en bande dessinée, par Eric Le Brun

Antropark : Culture gravettienne, illustrations de Libor Balàk

 

Pour en savoir plus, sites à visiter :


Don's Maps : Resources for the study of Palaeolithic/Archeology

La ballade des grottes ornées : Les grottes ornées, l'art pariétal, la préhistoire. Un essai de voyage à travers le temps ...

Florent Rivère : Suivez-le dans ses aventures au Paléolithique ...

Paléos Blog - Eric Le Brun : L'art Préhistorique en BD

Hominidés : Parures et bijoux de la Préhistoire

Antropark reconstructions - Picture gallery of the Paleolithic : Illustrations de Libor Balàk

 

L-art-Prehistorique-en-BD.png

 

blogpano-Fl-Rivere.jpg

Illustration de Florent Rivère

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Mélanie - dans Préhistoire
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 20:09

 

110949

 

 

De la femme de la Préhistoire, nous ne savons que peu de choses. On nous parle de l'Homme préhistorique, et on oublie qu'il y avait une femme préhistorique.

 

Nous en connaissons certaines représentations : silhouettes féminines gravées dans la roche, corps plantureux ou graciles sculptés dans la pierre, l'ivoire, ou modelés dans l'argile. Ces images de femmes sont variées et souvent très belles.

 

 

Venus_of_Brassempouy.jpg


Des études menées pendant la deuxième moitié du XXe siècle ont montré que, dans les groupes nomades des chasseurs-cueilleurs, les femmes étaient loins d'être passives et dépendantes des hommes pour leur nourriture et celle de leurs enfants, bien au contraire.

 

lausseldetail.jpg

 

Certaines représentations de la femme présentent des formes plantureuses, aux seins et au ventre énorme, tandis que d'autres sont longilignes et gracieuses. Ces deux modèles semblent correspondre à un choix eshétique et symbolique, plutôt qu'à une réalité de deux types différents de femmes.

 

Alors que les unes peuvent évoquer une déesse, les autres décrivent des scènes de la vie quotidienne, de la maternité ou d'activités artisanales.

 

Une des théories des archéologues, critiquée par certains, est que le Dieu de la préhistoire était féminin : la Grande Déesse. Ce culte est associé à celui de la terre nourricière qui, à l'instar de la femme, a le pouvoir de donner la vie.

Pour les premières populations sédentaires, s'adonnant à la culture du sol et à l'élevage des animaux, ces activités agricoles pouvaient être assimilées à l'acte sexuel qui féconde la femme.

 

Venus-of-Willendorf.jpg

female-statuette-neolithic-idol-terracotta-from-cucuteni-ro.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On pense aujourd'hui que les femmes tenaient un rôle essentiel dans la société préhistorique.


9v-copie-1.jpgChez les chasseurs-cueilleurs, tandis que les hommes s'occupaient de la chasse au gros gibier, les femmes auraient pu elles aussi activement à la recherche de la nourriture : cueillette de noix, baies, fruits, feuilles vertes, coquillages, ou chasse de petit gibier. A la fatigue liée aux longues marches s'ajoutait celle du poids des enfants qu'elles portaient toujours avec elles.

Elles pouvaient également se livrer au dépeçage et au traitement des peaux.


Et si elles étaient limitées au soin du foyer et de leurs enfants, elles pouvaient s'adonner à toutes les activités ne requérant pas une grande force physique, telles que le filage et le tissage, la couture, le jardinage ou la poterie.

Elles étaient également capables de fabriquer et utliser les outils, par exemple pour la cueillette ou le travail du bois et du cuir. En effet, la taille de la pierre exige plus d'adresse que de puissance musculaire, et pouvait donc être pratiquée par les femmes.

De même avaient dans doute des activités artistiques, telles que le montrent les empreintes de main sur les parois rocheuses, peintes aussi bien par des femmes que par des hommes.


01arch_ss_1a.jpg

 

Pour illustrer ce billet, je vous conseille la lecture de la série romanesque de jean Auel, "Les enfants de la terre", dont le dernier tome vient de sortir. En suivant les aventures d'Ayla, jeune sapiens, vous pourrez mieux imaginer ce qu'a pu être la vie quotidienne au temps de la préhistoire.


 

1231125841161092010big.jpg9782258061255FS.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4148WVNBT1L._SL500_AA300_.jpg

Sources :


 

La femme des origines, de Claudine Cohen, 2003, Edition Belin-Herscher 

Don's Maps : Venus figures from the Stone Age

Les enfants de la Terre, Jean Auel, de 1981 à 1994.

Hominidés : Mains de la Préhistoire

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Mélanie - dans Préhistoire
commenter cet article