Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Cameline
  • Le blog de Cameline
  • : Un blog sur les femmes et la féminité, sur leur beauté et leur histoire .... Un blog aux petits soins pour la peau, aux petits soins pour soi.
  • Contact

Rechercher

Retrouvez cameline surHellocoton

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Les blogs 2016 qui inspirent les femmes actives
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 11:30

 

 

Le teint :

01_Bathsheba.jpg

 

Louis Guyon, en 1664, conseille que "pour entretenir la beauté de la face, il faut deux fois la semaine oindre la face d'huile de myrrhe, ou se laver la face quand on va se coucher d'eau de fleurs de Tillot".

Et plus loin : "Ceux qui ont un beau teint n'ont besoin d'aucun remède. Mais ils le doivent seulement conserver un bon régime et se contregarder des choses externes qui y peuvent nuire, comme la chaleur d'un grand feu, la trop grande chaleur du soleil, un grand froid, la fumée, poussière, tristesses, fâcheries, pas trop jeûner, veiller, dormir ou se colérer : car par ces choses, et autres occasions, le beau teint tournera en une grande laideur."

 

Les taches de rousseur :

 

Elles sont considérées comme des imperfections, et on utilise divers ingrédients pour les faire disparaître.

Ainsi les oeufs de poule, qui amollis dans le vinaigre, sont ensuite mélangés à de la farine de moutarde sauvage.

Ou encore la même farine associée à de la poudre de gingembre et de l'encens blanc.

 

Les boutons :

 

On trouve dans les recettes contre les boutons des éléments comme ll'alun et l'absinthe, ainsi que le vif-argent.

 

Les rides :

 

Selon Roger Bacon, au XIIIeme siècle, les rides peuvent apparaître précocément suite à une exposition à un froid très rigoureux, ou à une chaleur intense.

Pour combattre les rides, de la violette et de la mauve sont mises à bouillir dans du vin. Il faut alors placer le visage au-dessus de la vapeur qui s'en dégage.

 

La blancheur de la peau :

 

La couleur de la peau ne devant pas être hâlée, les femmes ont recours à des fards pour obtenir un teint clair et immaculé. Chez les plus coquettes, même les mains sont gantées, les gants pouvant être parfumés.

La recherche d'un beau teint pâle passe surtout par l'application de blanc sur la peau. Plus le blanc sera profond, meilleure sera la recette.

Aldebrandin conseille de passer le soir une préparation à base de farine, puis au matin d'"estuver" le visage, puis de lui appliquer une poudre colorante blanche permettant d'obtenir l'effet désiré. Parmi ces ingrédients, on compte la farine, le marbre blanc, le corail blanc, le cristal blanc, et même la céruse à base de plomb.

On peut aussi trouver des recettes à base de noyaux de pêche séchés et réduits en poudre, ou de savon délayé avec de la mie de pain, qu'on applique sur le visage lavé.

Si la peau est rugueuse, le fard blanc de froment est préconisé : du froment est mis à macérer dans de l'eau bien propre pendant "quinse jurs" puis broyé et passé à travers une étamine. Le tout est appliqué sur le visage lavé au préalable à l'eau de rose.

Avec l'âge, le visage devient "mult discoloré" et se farder devient une nécessité. Dans "L'ornement des dames" une recette est proposée, à base de froment, de blanc d'oeuf et de graisse.

 

Le regard :

 

Les sourcils sont idéalement bruns et ne doivent pas être trop grands. Si l'espace entre les sourcils n'est pas suffisant, il est conseillé de les "ostez".

Pour protéger les cils et éviter leur chute, on pile de la gomme de ciste avec un pilon chaud et de l'huile.

Et si les paupières sont gonflées et rouges, il convient de faire une préparation à appliquer le soir au coucher sur un linge ou sur la taie d'oreiller. Suivant les recettes, du jus de verveine ou de fenouil est mélangé à un jaune d'oeuf.

Pour décolorer les cernes sous les yeux, une procède à une friction à l'eau chaude et un fard colorant à base de froment.

 

Les dents :

 

La blancheur des dents est primordiale pour séduire, à une époque où l'hygiène concerne essentiellement les parties visibles du corps.

Les recettes sont destinées à préserver les gencives et leur couleur, blanchir les dents et avoir une bonne haleine.

Aldebrandin conseille d'éviter de manger successivement des aliments très froid puis très chauds. Il préconise surtout de se garder "de vomir souvent", ce qui abîme les dents.

Hildegarde de Bingen quant à elle conseille d'utiliser au matin de l'eau pure gardée en bouche une heure durant, afin d'amollir le dépôt autour des dents, ce qui les rendrait plus solides.

Et comme pour le visage, les ingrédients utilisés pour blanchir les dents sont de couleur blanche : marbre blanc, "coral blanc", os de sèche, sont réduits en poudre pour constituer des pâtes abrasives dont on frictionnera les dents. Ensuite ces dernières seront lavées au vin, et les gencives "frotés d'un drapiel d'escarlate".

Dans "L'ornement des Dames", une recette consiste en un mélange de farine d'orge, de poudre d'alun et de sel, amalgamés avec du miel fondu.

 

Les mains :

 

Comme tout ce qui découvert et à la vue de tous, les mains doivent être blanches, et elles seront l'objet de soins attentifs.

Pour les adoucir, on utilise l'huile d'amande douce ou le miel.

 

Les cheveux :

 

Après la blancheur du teint, la chevelure est la deuxième préoccupation en ce qui concerne les soins de beauté.

Les cheveux seront de préférence longs et blonds. Ils incarnent la beauté féminine et sont décrits dans la littérature comme des rayons de soleil tant ils resplendissent. Le roux aussi est apprécié, quand il n'est pas associé au malin.

 

Ainsi, beaucoup de femmes cherchaient à teindre leurs cheveux ou à les décolorer, même si un grand nombre de teintures se révélaient dangereuses.

Pour teindre les cheveux en blond, Aldebrandin préconise de "faire cuire en lessive" de la paille d'avoine ou des fleurs de genêt, et "vo teste laver".  Filippo Degli Agazzari conseille d'exposer les cheveux au soleil de nombreuses heures.

Pour décolorer les cheveux, on procèdera à un premier lavage au moyen de savon cuit avec du safran, puis on effectuera un second lavage avec de l'alun dissout par ébullition. Pour être efficace, cette préparation sera laissée toute la nuit.

La couleur rousse pourra être obtenue avec le safran et l'alcaune.

Pour teindre les cheveux en noir, on trouve une recette ressemblant à celle de l'encre dite gallo-ferrique, à base de rouille de fer, de noix de galle, de brou de noix, et de l'alun, le tout étant mis à bouillir dans du vinaigre.

Enfin, pour maintenir la couleur de cheveux châtains afin de cacher les cheveux blancs, on utilisera la noix de galles, ou "tan de chastaine", trempée dans de l'eau de pluie puis cuite avec des feuilles de noyer.

 

Pour que les cheveux aient de la tenue, ils sont parfois crêpés. Dans le but de les épaissir, Aldebrandin conseille l'orpiment réduit en poudre et mélangé à de l'huile d'olive, tandis que "L'ornement des Dames" propose plutôt l'huile de laurier.

Pour favoriser la pousse des cheveux, la "brionnie" cuite dans le vin est employée.

 

L'entretien régulier consiste en une "bonne lessive" à base de savon, qui se fera de préférence le samedi, jour où "les femmes ont coutume de se laver les cheveux", après le grand ménage hebdomadaire.

Les cheveux seront ensuite peignés et recoiffés, tressés ou attachés en chignon en-dessous de la coiffe.

 

Pour éliminer les pellicules, qui "funt les chevrous porrir", les préparations sont composées de feuilles ou fleurs de genêt, de semence d'ortie, ou de jus de mauve, mélangées à du vinaigre.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélanie - dans Au Moyen Age
commenter cet article

commentaires

Asako 19/05/2014 23:58

Bonjour,
Je ne sais pas si vous écrivez toujours ce blog, mais je pose tout de même ma question. Alors, je me demande si la coloration du noir (faite comme au moyen-âge) restait très longtemps dans les
cheveux. Est-ce que ça reste que quelques jours? Plusieurs jours?
Merci de votre réponse :)
Asako

Cameline 20/05/2014 07:31



Bonjour. Je ne sais pas. Je pense que ce doit être une coloration définitive, mais il faudrait tester ...



Ralas 26/12/2011 12:35

Bonjour,
Pouvez me dire ce qu'est l'alcaune utilisée avec le safran pour rendre, au Moyen Âge, les cheveux roux ? Je ne trouve nulle part ce qu'est ce produit.
Avec mes remerciements

Mélanie 25/01/2012 10:58



Bonjour,


Je suis désolée de répondre aussi tard, mais j'ai pris le temps de chercher une bonne réponse à votre question ... et ne l'ai pas encore trouvée. J'ai trouvé ce terme dans  le livre de
Florent Véniel, "Vie quotidienne  de la femme médiévale", qui lui-même citait "Le régime du corps" d'Aldebrandin de Sienne. Je pense qu'il doit s'agir d'une erreur de lecture du texte
original, et dès que j'aurai l'occasion de consulter directement ce dernier, je vous tiens au courant et rectifierai mon article. Merci pour votre commentaire qui me permettra d'être plus
précise. J'ai d'ailleurs pour projet d'étoffer mon dossier sur le Moyen Age. A bientôt, Mélanie



Pascale 06/12/2010 05:42


Je viens de découvrir ce blog et j'en suis ravie! Ces sujets m'intéressent et je suis heureuse de constater que je ne suis pas la seule curieuse du quotidien de ces femmes qui nous ont précédées...
Bravo et continuez de si bien nous renseigner!


Mélanie 06/12/2010 17:37



Merci pour cette visite. Toujours à la recherche d'informations sur ce sujet, je continuerai avec plaisir de les partager avec tous ceux qui s'y intéressent comme moi.



Dominique Marius-Ninerailles 23/11/2010 21:18


Vraiment originale ton idée de publier des recettes du moyen-âge ! Les recettes sont très instructives !
Bonne soirée
Domie


patybio 13/11/2010 17:50


Très intéressant ces articles sur la beauté au moyen äge.
c 'est une bonne idée dans parler
Bonne soirée paty


Mélanie 13/11/2010 19:21



Je suis ravie que ça te plaise, et merci pour ces encouragements. Bonne soirée, Mélanie



Aizen 12/11/2010 23:14


Vraiment géniales ces recettes. Sur les mains, de l'huile d'amande douce...ils avaient bien raison! Le plus intéressant est de pouvoir se renseigner sur le point de vu des gens à cette époque. Je
suis fan de cette série de billets sur la beauté au Moyen-Age. Tu nous en feras d'autres dans le même genre? ^^


Mélanie 13/11/2010 01:10



Merci beaucoup pour tous tes compliments, non seulement ils me font plaisir, mais je suis ravie de trouver des personnes qui sont intéressées comme moi par ces sujets. Et bien sûr j'ai plein de
projets de billets : encore sur le Moyen Age, avec des nouvelles recettes, applicables pour commencer, et mais aussi certaines qui font peur ! Et aussi sur d'autres époques, d'autres lieux, ...
J'aime beaucoup partager tout ça, plutôt qu'entasser mes petits carnets partout !