Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Cameline
  • Le blog de Cameline
  • : Un blog sur les femmes et la féminité, sur leur beauté et leur histoire .... Un blog aux petits soins pour la peau, aux petits soins pour soi.
  • Contact

Rechercher

Retrouvez cameline surHellocoton

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Les blogs 2016 qui inspirent les femmes actives
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 17:46

--Gaines-MAGICIA-1938--.png


Au milieu des années 1930, le corset n'existe plus, y compris dans le vocabulaire. « Le mot est périmé ». « Seule la gaine convient aux robes modernes, la gaine sans une seule baleine, laissant au corps toute sa souplesse, mais amincissant la ligne grâce à des tissus remarquablement étudiés » (7)

La-Cinegaine-Claverie-Femina-1935-.png


La "Cinégaine" Claverie (1935, Fémina)

 

« Il n'est pas d'élégante qui ne porte gaine ou ceinture avec soutien gorge pour idéaliser et affiner sa silhouette »(8). Car « une ligne mince et onduleuse est à la base de toutes les nouvelles robes dont les découpes, les plis et les drapés suivent la silhouette et soulignent les formes féminines au maximum »(9).

 

--Les-Gaines-CLAVERIE---saison-Nouvelle---1936-.pngPublicité 1936

 

Gaine-et-soutien-gorge-Scandale-1937-Femina.pngGaine et soutien-gorge Scandale - 1937, Fémina

 

Gaine--Moins-que-rien--Scandale-1938-Femina.pngLa gaine "Moins que rien" Scandale - Publicité 1938

 

La silhouette poursuit ses transformations. La taille s'amenuise et le buste redevient plus opulent. La lingerie souligne la taille, maintient et remonte le buste et colle aux hanches (9).

On trouve à cet effet deux éléments de lingerie gainante.

La longue gaine est essentiellement utilisée pour le soir. « Elle enserre le corps, supprimant le moindre relief, le plus petit bourrelet que les robes actuelles souligneraient fâcheusement »(10). Par un habile mélange de satin et de tissu élastique, la gaine permet aux velours souples, aux crêpes, aux satins de suivre les formes(11). La poitrine est moulée par une étoffe plus légère, voile triple, mousseline ou fine dentelle (9).

Pour la journée, le deux-pièces lui est préféré, avec la ceinture gaine, simple ceinture ou ceinture-culotte,  complétée du soutien-gorge. La ceinture souple, en tricot élastique dans les deux sens, est appréciée pour le sport, à la danse et aux randonnées, aplatissant les hanches et les cuisses tout en laissant à la taille sa souplesse (11, 9). Cette gaine, souvent moitié flanelle souple moitié tricot-élastique, permet de « braver la neige tout en restant mince » (12).

 

Gaines-1935-Femina-2.jpg

A gauche : Une longue gaine Margaret en satin extensible pour les robes sans épaulettes. La jaretelle, spécialement étudiée, ne marque pas sous la robe du soir ; le soutien-gorge est en dentelle et sans bretelles.

A droite : Une très longue gaine Charmis en satin et caoutchouc, ce dernier formant les panneaux de côté. Le haut en tulle, formant soutien-gorge, est très décolleté dans le dos.

(1935, Fémina)


Gaines-1935-Femina-1.jpg

A gauche : Une gaine Janine en satin caoutchouté  pour porter avec les robes sans épaulettes. La coupe savante et le baleinage habile de la taille permettent le soutien-gorge sans bretelles.

A droite : Une gaine Marguerite Sacrez en tissu spécial extensible dans tous les sens. Cette gaine admirablement ajustée amincit la taille et peut être portée sans soutien-gorge.

(1935, Fémina)

 

Ceinture-et-soutien-gorge---gaine-1935-Femina.jpg

A gauche (Georges) : Un soutien-gorge en dentelle et soie caoutchoutée dont les coutures permettent de mouler très exactement la taille ; ce soutien-gorge rejoint la ceinture caoutchoutée qui fait corps avec lui.

A droite : Une gaine Occulta en tulle élastique tissé lastex dont le haut en crochet forme soutien-gorge. On remarquera au bas de la gaine une incrustation en pointe qui permet un ajustage parfait.

(1935, Fémina)

 

Ceinture-culotte-et-ceinture-1935-Femina.jpg

A gauche (Gloriane) : Un soutien-gorge pour le soir en marquisette, tissu plus transparent que le tulle, et une ceinture-culotte en batiste granitée extensible. Cette ceinture se ferme en haut et sur le côté par un système d'agrafes.

A droite (Kestos) : Un soutien-gorge de tulle indéformable et une ceinture en satin extensible, combinée pour permettre une très grande liberté de mouvement. Cette ceinture est plus basse dans le dos que devant.

(1935, Fémina)

Gaines-pour-le-soir-1936-Femina.png

Gaines pour le soir (1936, Fémina)

 

Lingerie-pour-le-soir-1936-Femina.jpg

Lingerie gainante pour le soir (1936, Fémina), de gauche à droite :

Une gaine de Janine en batiste caoutchoutée. Elle est très montante devant, décolletée dans le dos, et moule absolument le corps : baleinage invisible.

Un ensemble de Charmis : soutien-gorge en tulle, ceinture en tissu caoutchouté et satin.

Vue de dos, une gaine du soir Laure Belin en satin et dentelle caoutchoutée.

 

Lingerie-gainante-pour-le-sport-1936.jpg


Lingerie gainante pour le sport (1936, Fémina), de gauche à droite :

Un soutien-gorge en satin et une culotte en tulle caoutchouté de Laure Belin. Une fermeture éclair placée sur les côtés permet une plus grande souplesse pour les sports.

Une ceinture-culotte Marguerite Sacrez, très courte en tissu spécial pouvant convenir pour le sport et pour la danse.

Pour le sport, Laure Belin fait cette gaine en flanelle écossaise et lainage caoutchouté extensible. Le soutien-gorge brassière très ajusté se boutonne dans le dos.

 

Gaines-Charmis-1937.jpgPublicité 1937

 

Gaines-1937-Femina-2.jpg

De gauche à droite (1937, Fémina) :

Gaine-culotte de Vonny en mélange de dentelle extensible et de dentelle rigide.

Culotte Gloriane en batiste élastique et batiste brochée rose.

Pour le soir, une gaine Janine sans épaulettes invisible sous la robe.

Une culotte courte de Janine pour le ski en tulle élastique et satin pouvant se porter sans bas et sous un pantalon.

Une gaine Occulta en tissu compact avec plastron en batiste lastexavec "Fermeture Eclair".

 

Gaines-1937-Femina.jpg De gauche à droite (1937, Fémina) :

Une gaine culotte de Vonny en tricotine extensible moule le corps en restant très souple. On y remarque un minimum de coutures.

Une gaine culotte de Marguerite Sacrez sans épaulettes maintient admirablement la poitrine grâce à sa coupe.

Toute en tissu inédit ne glissant, la gaine de Marguerite Sacrez est sans épaulettes, mais elle marque très bien la poitrine.

A côté, Vonny montre un soutien-gorge-gaine-culotte en moire inextensible, merveilleusement ajustée.

 

 

Gaines-1938-Femina.jpg

De gauche à droite (1938, Fémina) :

Chez Cadolle, la ceinture est en satin caoutchouté ; le soutien-gorge en dentelle se boutonne sur la ceinture.

Chez Grisina, la gaine soutien-gorgeest en soie et tulle caoutchouté avec bretelles mobiles.

Chez Charmis, une gaine culotte pour le sport en satin et tulle caoutchouté.

 

Gaines-1938-Femina-2.jpgA gauche : Une gaine maillot Vonny pour le ski, en jersey de laine, montant très haut et terminée par un col côtelé à fermeture éclair.

A droite : Pour le sport, Laure Belin fait une ceinture et un soutien-gorge en flanelle écossaise et tulle caoutchouté.

(1938, Fémina)

 

Gaines-1938-Femina-3.jpg

 De gauche à droite (1938, Fémina) :

La gaine maillot de Vonny vue de dos. Elle laisse le dos entièrement nu, sauf le col fermé sur le côté par une fermeture éclair.

Le dos de la gaine culotte de Charmis très décolleté et montrant la disposition des bretelles entrecroisées dans le dos.

Un soutien-gorge corselet en marquisette, satin extensible et dentelle se portant sans épaulettes.

 

Gaines-1938-Femina-5.jpg
De gauche à droite (1938, Fémina) :

UN deux-pièces composé d'une ceinture en tricot Roussel avec bande de satin sur les côtés et d'un soutien-gorge en dentelle et tricot élastique descendant sur la ceinture.

Une gaine du soir Berthe Barbeiros en satin ; le tissu est entièrement travaillé en biais de façon à mouler le corps ; épaulettes en strass ; le décolleté est très accentué dans le dos.

Une ceinture de Janine, très montante en avant et très décolletée dans le dos en batiste caoutchoutée ; fermeture dans le dos et soutien-gorge indépendant en tulle et batiste.


  Gaines-1938-Femina-4.jpg

De gauche à droite (1938, Fémina) :

Une ceinture Occulta en tulle élastique tissé lastex et un soutien-gorge de tulle.

Une ceinture de Kestos en caoutchouc et batiste très haute devant et descendant assez bas dans le dos. Le soutien-gorge est en batiste façonnée.

Une ceinture de Marguerite Sacrez, très longue en dentelle élastique travaillée en biais et moulant bien lecorps, elle est plus haute en avant et emboîte la taille.

 

 

--Gaine-Charmereine---1938.pngPublicité 1938


 

--Gaines-M.-GLASER-1939-.png

Publicité 1939

 

--Les-Gaines-CLAVERIE---Robes-d-ete---1939.png

Publicité 1939

 

 

Sources :

 

Se vêtir : art et histoire de plaire, par Jean-Louis Clade, Editions Cabedita, 2008

An intimate affair : women, lingerie and sexuality, Ed. University of California Press, 2007

Les secrets de la mode, par Yann Kerlau, Editions Perrin, 2013

Force et beauté, par Gilbert Andrieu, éditions Presses Universitaires de Bordeaux, 1992

Histoire de la lingerie, par Chantal Thomass et Catherine Örmen, Editions Perrin, 2009

 

Image 1 :  Publicité 1938

 

(1) Avril 1923 Les Modes

(2) Avril 1921 La Femme de France

(3) Février 1922 La Femme de France

(4) Juin 1923 La Femme de France

(5) Avril 1930 La Femme de France

(6) Août 1932 Fémina

(7) Février 1934 Fémina

(8) Juin 1935 La femme de France

(9) Novembre 1935 Les Modes

(10) Novembre 1935 Les Modes

(11) Février 1935 Fémina

(12) Février 1936 Fémina

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélanie - dans Histoires de mode
commenter cet article

commentaires

Gentleman W 04/06/2013 12:46

Les références à FEMINA, est ce l'édition française de ce magazine ou suisse ?

Merci encore pour cette histoire si complète.

Le hasard veut que vous trouverez du SCANDALE sur NYLON-MODE.com aujourd'"hui

Mélanie 04/06/2013 18:45



Il s'agit de l'édition française que l'on peut dévorer sur mon site chouchou Gallica.