Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Le blog de Cameline
  • Le blog de Cameline
  • : Un blog sur les femmes et la féminité, sur leur beauté et leur histoire .... Un blog aux petits soins pour la peau, aux petits soins pour soi.
  • Contact

Rechercher

Retrouvez cameline surHellocoton

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Les blogs 2016 qui inspirent les femmes actives
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 14:00

 

Parfums-1896-La-Grande-Dame.png

 

1895. En un temps où le royaume de la mode était Paris, et la maison Guerlain celui du parfum, ce dernier proposait aux riches élégantes de créer leur propre senteur, un parfum Haute Couture, sur mesure. C'est également l 'année où l'on trouve dans sa boutique, rue de la Paix, son nouveau parfum : Jardin de mon Curé.

Levons un bout de rideau et observons ce monde d'autrefois, à travers les textes et les images de La Grande Dame.La-Grande-Dame-1896-2.png

L'élégance en toutes choses est la reine du monde. Mais il ne faut pas voir en elle un produit spontané comme les herbes folles qui poussent au printemps sur la colline et la vallée.

Pour être élégante, il ne suffit pas d'être parée des plus beaux atours, il faut aussi qu'en toute sa personne et dans les plus menus détails la femme apporte une recherche, un soin particuliers. Il faut que de tous ses vêtements s'exhale un parfum discret et délicat. La femme raffinée de notre époque doit fleurer bon, il faut que son passage laisse un sillon délicatement embaumé.

 

La-Grande-Dame-1896-4.png

 

 

 

Le parfum qui s'échappe des dentelles et des rubans, qui enveloppe le corps et rayonne autour de la personne qui le porte, lui communique l'élégance et la distinction.

Dans les plis vaporeux des étoffes l'odorat devra percevoir plutôt que sentir un parfum délicat, un arôme discret, mais captivant et attractif ; là est la partie essentielle en l'art de plaire.

Dans l'ourlet des jupons on renferme l'extrait de la fleur préférée. C'est un vrai poème, ce frissonnement de soie et de dentelle d'où s'exhale le parfum symbolique qu'adopte chaque femme et dont Guerlain, notre grand parfumeur, a seul le secret, combinant et dosant les essences au goût de chacune de nos raffinées élégantes.

 

Les parfums, subtiles émanations des choses, âmes en quelque sorte immatérielles de la matière, voltigent autour de nous ; invisibles et présents, ils nous entourent, nous pénètrent et créent autour de nous une atmosphère nouvelle que nous pouvons modifier à chaque instant, tour à tour suave et douce, pleine de molles langueurs ou d'excitations nerveuses.

 

La-Grande-Dame-1896-3.png

 

Le parfum complète la femme, il l'achève, il la sacre Parisienne, il fait partie d'elle-même, il en devient comme l'émanation naturelle, parce qu'elle lui communique un je ne sais quoi de sa personnalité – qui la fait reconnaître – une entre toutes !

 

Ce parfum ne peut être celui de tout le monde ; chaque femme doit avoir le sien, qu'elle fait composer pour elle, selon son tempérament et ses goûts, qui est son secret.

On obtient ce parfum personnel par certains mélanges d'essences diverses, dont Guerlain, notre grand parfumeur, a seul le secret, combinant et dosant les essences au goût de chacune de nos raffinées élégantes. C'est à lui en effet que nos  Parisiennes demandent de leur composer cet arôme personnel, fin et discret, qui les fait reconnaître, et est pour elles un brevet d'élégance.

 

Guerlain-15-rue-de-la-Paix.png

 

La rue de la Paix est un coin de Paris les plus curieux en cette fin de saison où toutes les occasions de toilettes et de luxe éclatent à la fois. Les bals, les garden-parties, les grandes journées d'Auteuil et de Longchamp, la fête des Fleurs, les grands mariages, brillants épilogues des fêtes de printemps, puis les préparatifs de voyages, sont pour nos filles d'Eve autant de prétextes à coquetteries.

C'est pour ces multiples occasions qu'elles viennent chaque jour, dans cette rue privilégiée, choisir des parures nouvelles que les grands maîtres du goût et de la mode créent à leur intention. Les plus jolies Parisiennes et les plus riches étrangères s'y croisent et s'y coudoient ; elles vont chez Worth demander au grand virtuose leurs toilettes du soir et montent ensuite chez Virot choisir leurs élégants et coquets chapeaux de Casino ; puis elles vont chez Guerlain apprendre le secret de rester toujours fraîches et jeunes, et choisir le parfum discret que le savant chimiste, avec cette recherche très régence qui lui est particulière, prépare pour chacune d'elles, donnant ainsi à chaque femme un attrait différent, un charme spécial qui lui fait ressembler davantage encore à ces fleurs idéales, dont elles incarnent ainsi la vivante image.

 

Notre savant distillateur Guerlain sait si bien donner ces senteurs exquises que la nature prodigue aux véritables fleurs, que toutes nos femmes raffinées ainsi parfumées ressemblent à des fleurs vivantes, dont chaque mouvement laisse échapper quelques parcelles de ces délicates senteurs.

 

Toute femme aime à retrouver l'essence des parfums de luxe et de la haute élégance dans son linge, dans ses vêtements et dans l'air ambiant de ses appartements. Poudre des sachets à l'héliotrope, à la violette, au camanga et à la verveine, extraits du Chypre et du Jicky ingénieusement répandus par le vaporisateur.

 

Les clientes de Guerlain ont également, sur ses conseils, adopté pour leurs ablutions quotidiennes l'eau de Cologne hégémonienne ou l'eau de Cologne russe, qui imprègne l'épiderme d'un parfum délicat et pénétrant si salutaire à notre hygiène et à notre beauté, et par conséquent à nos succès.

 

Les eaux de toilette sont très nombreuses et très diverses aujourd'hui, et parmi lesquelles il est important de savoir choisir.

Elles purifient le milieu dans lequel nous respirons, puis elles tonifient la peau, en entretenant chez elle la souplesse et la fraîcheur. Pour obtenir ce résultat, additionner l'eau tiède des ablutions quotidiennes de l'eau de toilette que l'on aura choisie. La teinte légère qui trouble la limpidité du liquide naturel suffira pour indiquer que l'on a rencontré la mesure voulue.

Si l'on n'a pas un goût particulier, tu peux prendre à peu près indifféremment l'hydrol aromatique, l'eau hégémonienne, et mieux encore peut-être l'eau de Cologne russe.

Si, par aventure, les senteur indiquées ne donnaient pas à l'eau une tonalité suffisante, on peut y ajouter quelques gouttes – cinq ou six tout au plus – d'extrait de benjoin. Je ne sais rien de meilleur pour raffermir la peau, en resserrant ses pores, et pour éviter le mortel fléau des rides envahissantes.

 

La lotion Guerlain pour la chevelure, parfumée à la violette, réunit toutes les conditions d'hygiène et d'élégance ; son arôme délicat et discret la fait préférer entre toutes par les femmes de goût.

 

Pour les essences, on obtient un excellent résultat avec le vaporisateur. La mondaine soucieuse des menus soins de sa précieuse personne, avant de sortir de son cabinet de toilette, se fera vaporiser, par sa femme de chambre, le corsage, la nuque, le chapeau, l'envers de ses jupes et de son vêtement. Elle emploiera aussi des flanelles parfumées fixées à l'intérieur des doublures, une spécialité de notre savant parfumeur qui en prépare pour les armoires à linge, les boîtes à chapeau, à gants ou à mouchoirs.

 

La-Grande-Dame-1896-1.png

 

Imprégnée du nouveau parfum de Guerlain pittoresquement baptisé : le Jardin de mon Curé, il n'est pas de femme qui ne soit irrésistible. Extrait concentré d'une exquise senteur, où se concentrent, avec force et douceur, les plus suaves arômes du printemps, ce parfum est pour nos élégantes le complément obligé de toute tenue soignée.

 

Publicite-Jardin-de-mon-Cure.png

Jardin de mon Curé, présenté par la maison Guerlain en 1895, est le premier parfum composé par Jacques Guerlain, celui qui créera trente ans plus tard Shalimar. C'est un parfum floral, élaboré à partir de composants naturels, dont le nom évoque un jardin de simples, planté d'arbres fruitiers, de vigne, de fleurs et d'herbes médicinales.

41.jpg

Flacon de 1910

 

 

Texte et images de mode d'après la revue La Grand Dame, Revue de l'élégance et des arts, de 1894 à 1896


Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélanie - dans Parfums
commenter cet article

commentaires

Parfum pas cher 25/02/2013 22:41

Merci pour ce très belle article et ces très jolies illustration.

Mélanie 26/02/2013 07:54



Avec plaisir !



PLK de Noétique 28/08/2012 12:31

Guerlain;) j'adore..oups! ce n'est pas le bon slogan..ah! la pub!LoL je suis une Guerlain depuis très longtemps..Chamde! je lui fais quelques infidéités ,certes..

Mélanie 28/08/2012 18:29



Irremplaçable ...



Gentleman W 23/07/2012 15:05

Le parfum est la dernière touche qui envoûte les hommes

Mélanie 23/07/2012 16:37



Oui, le parfum a des pouvoirs magiques, envers les hommes, et les femmes aussi